12

12

Le classique et le clinquant

L’année nouvelle commence avec la redécouverte plaisante du classique. C’est un goût sûr, qui ne lasse jamais, et qui nous fournit une base solide pour laisser dériver notre créativité. Il suffit d’un joli fauteuil, d’un tableau, d’un meuble d’époque qui nous durera à jamais, pour conférer à nos ambiances authenticité et préciosité. Combien de fois nous est-il arrivé de vouloir changer toute la déco d’un salon, juste pour flatter un bel objet qui nous est cher ? Chez Margot à Séville, tout comme à la Villa des Artistes dans le Val de Loire, nos reportages sont faits sur mesure pour inspirer votre envie de pièces rares. Chez un antiquaire ou récupérées dans le grenier des parents, les trouvailles du passé se parent d’un charme nouveau une fois qu’on a grandi, quand on a dépassé la peur du passé qui nous étreint parfois. Mais une fois que notre goût à mûri, le plaisir du beau commence à se frayer un chemin dans notre esprit plus adulte ! Si vous êtes tentés d’incorporer ces objets un peu solennels dans un contexte plus coloré, feuilletez nos pages consacrées à la maison italienne d’Annalisa. Parce que les teintes vives ne nous font plus peur, nous savons comment les doser ou bien comment les combiner avec un brin de courage… et une touche d’ironie ! Alors, commençons l’année par quelques règles iconoclastes : brisons les carcans du style et “salissons” le blanc qui nous plaît tant avec une allégresse qui nous durera tout l’hiver !.