6

6

Fêter l’an neuf mais garder l’ancien

Pour l’an neuf, il est de bon ton de souhaiter du frais, du nouveau, un grand ménage des idées et des maisons… On achète, on change, on crée et les intérieurs subissent une transmutation totale et irréversible ; au point de perdre leur essence. De cocon familier, le foyer devient salon d’apparat, étal de foire, en somme une boîte vide et impavide. On est en droit de se demander : est-il vraiment indispensable de tout bouleverser ? Doit-on réellement se débarrasser de tout le passé pour se renouveler ?
C’est la question que se sont posé les créatrices qui se dévoilent dans nos pages. Camille, Janneke, Charlotte et Angelita ont, chacune à leur façon, décidé de célébrer la nouvelle année non pas en reniant leurs goûts et leurs habitudes, mais en sublimant chacun de leurs intérieurs par des ajouts sensés, des créations personnelles, de menus bibelots qui respectent l’histoire de la demeure et reflètent les passions de nos maîtresses de maison. Camille, l’infatigable touche-à-tout, est toujours à la recherche d’idées nouvelles, de nouveaux domaines artistiques à explorer. Sa maison bourgeoise, entièrement redécorée, devient l’écrin de ses passions. Janneke court les brocantes ; elle récupère et retape, elle cherche toujours le neuf parmi le vieux et son salon immaculé vibre au rythme de ses trouvailles. Chez Carra, point de nouveautés, mais une longue accumulation d’objets précieux dans sa boutique devenue foyer. Enfin, Angelita la Toscane n’achète qu’en France, et la fraîcheur de sa palette est donnée, étonnament, par les teintes ténues des vieux meubles.
Et nous, qu’allons-nous inventer, comment nous réinventer pour cette nouvelle année ? Nous pourrions nous lancer dans de nouveaux projets. Apprendre de nouvelles techniques : confectionner des roses comme Anita, apprendre la laque avec Alessia… Voici nos vœux pour 2017 : que vous puissiez trouver votre nouvelle passion en puisant dans votre expérience !